André-Jacques Auberton-Hervé

André-jacques auberton-hervé

Les conditions du succès, selon André-Jacques Auberton-Hervé

Selon lui, le vieux continent dispose d'atouts industriels et humains. Pour partager ses connaissances, André-Jacques Auberton-Hervé a écrit récemment le manifeste "De l'audace !". Selon André-Jacques Auberton-Hervé, élaborer de nouveaux outils visant à aider ses champions est un impératif pour l'Europe si elle veut se battre à armes égales contre les premières puissances.

Un bâtisseur visionnaire

André-Jacques Auberton-Hervé possède les qualités d’un très bon meneur d'hommes : capacité à innover et compréhension du marché. Dans les années 90, André-Jacques Auberton-Hervé fonde Soitec avec Jean-Michel Lamure. La réussite de Soitec s'explique en premier par sa faculté à évoluer vers un marché de masse, celui des semi-conducteurs employés dans les consoles de jeu, les PC et les téléphones mobiles. Des sociétés réputées sont au nombre des clients de Soitec.

Avec des usines implantées dans plusieurs régions du monde, André-Jacques Auberton-Hervé a doté son entreprise d’une présence internationale. Le PDG s'est donné les moyens de faire face à ses concurrents en introduisant Soitec sur l'Euronext en 1999. André-Jacques Auberton-Hervé a largement participé à la notoriété de l'industrie grenobloise. L'entreprise iséroise Soitec exporte rapidement ses produits et atteint de cette manière un CA de 372 millions d’euros dès l'exercice 2006.

Au travers de ses multiples rôles sur les plans français et international, André-Jacques Auberton-Hervé porte ses idéaux avec enthousiasme. La microélectronique est au cœur d'un plan européen de plusieurs centaines de millions d'euros. Bien entendu, il s'en félicite. Pour que notre continent soit en mesure de continuer à se moderniser, l'union est selon lui primordiale. Communicant par nature, André-Jacques Auberton-Hervé s'associe aux meilleurs pour développer des projets ambitieux et est fidèle dans ses amitiés.

Articles